La psychologie positive ou comment savourer chaque instant de la vie ?

Carpe Diem. Si la locution latine est bien connue de tous, elle est parfois difficile à appliquer au quotidien. Dans un environnement qui s’accélère constamment, il paraît difficile de s’accorder un peu de temps pour savourer l’instant présent. Mais voilà que fleurissent des guides, des livres et des modes d’emplois pour se sentir bien au quotidien. Psychologie positive, simplement tendance ou véritable solution miracle ? On va essayer d’y voir plus clair.

Rédigé par

Camille Coupey

Publié le

12 juin 2019

Publié le

Les Français sont en manque de bonheur

Si les français détiennent un record peu glorieux, c’est bien celui de la consommation d’antidépressifs. L’une de ses causes, selon les chercheurs, serait l’hyper connectivité. Mails en masse, dictature des notifications, immédiateté de l’information, omniprésence du mobile, toutes ces choses empêcheraient chacun de prendre un peu de temps pour soi et de se déconnecter. Est apparu en réponse le droit à la déconnexion. Dans le monde professionnel, ce droit s’apparente à plusieurs pratiques que nous rappelle Le Figaro : «  … mettre en place des formations à destination des managers pour leur apprendre à éviter l’envoi d’e-mails non urgents hors des heures de travail, supprimer la fonction «répondre à tous» des messageries pour éviter d’encombrer les boîtes de réception des salariés, lesquels passent en moyenne 30 % de leur temps de travail à trier leurs e-mails »

Ce droit est censé aider à séparer vie privée de vie professionnelle. Mais ne pouvons-nous pas aller plus loin dans la recherche de moments de déconnexion ? Changer notre quotidien de manière à s’offrir des moments de réflexion personnelle, de réconfort, de bonheur que ce soit au travail comme à la maison.

Tal Ben Shabar, le maître de la psychologie positive

Vous êtes-vous déjà imaginé assister à un cours sur le bonheur ? C’est pourtant ce que propose Tal Ben Shabar, professeur à Harvard, depuis plusieurs années. Pour l’universitaire il y a une différence à faire entre réflexion positive et psychologie positive. Si la première s’apparente à dire que tout va toujours bien, la seconde prend en compte les tracas du quotidien. C’est sur ce dernier sujet d’étude que travaille Tal Ben Shabar, devenu une véritable incarnation de la psychologie positive.

Selon lui le bonheur tient à 4 choses :

. S’autoriser à être humain, ce qui implique d’accepter les moments de faiblesses.

. Cesser de faire plusieurs choses en même temps.

. Faire de l’exercice.

. Tenir un journal et consigner quelques moments heureux de sa journée.

Si les trois premières solutions paraissent assez simples à mettre en œuvre la quatrième est plus floue. L’universitaire explique dans son livre « L’Apprentissage du bonheur » comment s’y prendre.

Consignez vos activités par écrit. Chaque jour, indiquez dans la première colonne le temps passé au travail, à lire vos mails, à regarder la télé, à jouer avec vos enfants, à faire du sport…À côté de chaque activité, notez (de 1 à 5, le niveau le plus élevé) dans une deuxième colonne le plaisir qu’elle vous procure, ainsi que le niveau de sens que vous lui accordez. Dans la dernière colonne, précisez si vous aimeriez consacrer plus ou moins de temps à cette activité. Demandez-vous quelles activités vous rendent le plus heureux, et celles auxquelles vous aimeriez consacrer moins de temps. Voyez si vous pouvez introduire de nouvelles activités qui conjuguent au mieux plaisir et sens. Introduisez-les en créant des rituels. Répétez cet exercice régulièrement.

Et concrètement, comment peut-on appliquer la psychologie positive ?

Nous avons pu rencontrer Aurélien qui a participé à un atelier organisé directement dans son entreprise, qui s’appuie sur cette psychologie positive développée par Tal Ben Shabar.

Le thème : la pause intégrative. Ou en d’autres termes, comment mieux connaître les personnes que nous côtoyons au quotidien ? Le but était de partager un moment détaché du cadre professionnel avec des personnes que nous croisons pourtant tous les jours.

Après avoir partagé un petit déjeuner composé de produits sélectionnés, les participants ont assisté à une animation autour du bien être quotidien. Pour notre ingénieur, l’expérience montre que nous négligeons le temps passé avec notre famille et nos amis. Si le constat est assez simple à comprendre, l’atelier apporte des solutions. En échangeant en binôme sur les rituels du matin qui les rendent heureux, les participants devaient trouver de nouveaux rituels à intégrer dans leur quotidien.

Aurélien a constaté qu’être positif était à la portée de tous. Il a donc décidé de se lever plus tôt tous les matins pour s’accorder un petit peu de temps pour lui au réveil. Très rapidement, ce nouveau rituel lui a permis de se sentir plus positif tout au long de sa journée. Sensible aux travaux de Tal Ben Shabar, il pense que la répétition de ce genre d’atelier permettrait d’inscrire davantage de nouvelles pratiques dans son quotidien.

 

Toutes ces techniques ne sont pas novatrices. Finalement la psychologie positive s’appuie sur des choses simples et s’emploie à nous rapprocher des bonheurs du quotidien. Au fil de notre rencontre, nous nous sommes aperçus que le changement est surtout question de volonté. Profiter de tous les petits moments de réconfort dont on peut disposer n’est pas difficile en soi mais il faut savoir saisir les opportunités de le faire. A vous de jouer !

images En savoir +
images

Libérons-nous l'esprit

Le bruit c'est bon pour la créativité !

images En savoir +
images

Libérons-nous l'esprit

La musique pour jouer avec nos émotions

images En savoir +
images

Libérons-nous l'esprit

Journée de la gentillesse : L’occasion de revenir aux choses simples.

images Newsletter

Restons en contact

Actus, recettes, bons plans

images

La Chicorée Leroux

Découvrez notre gamme de produits à base de chicorée, des boissons chaudes idéales pour toute la famille.
A consommer tout au long de la journée.

Le site images

Suivez nous