La Chicorée des Expats’ #1 : Turin

On le sait, l’heure est au voyage, aux échanges, à l’expatriation… Si la Chicorée est née dans le Nord-Pas de Calais (à Orchies) elle vit, elle grandit, elle voyage à travers ses adeptes. Ce sont eux, un peu partout en France et dans le Monde, que nous sommes allés rencontrer! Première étape de la Chicorée des Expats’ : l’Italie et Turin où vivent Baptiste et Ilaria, un jeune couple franco-italien.

Melle L : Vous vivez tous les 2 à Turin, au Nord de l’Italie… Mais comment avez-vous « rencontré » la Chicorée Leroux ?

Lui : Je suis originaire du Nord, et mes grands-parents buvaient leur chicorée tous les matins… Le dimanche, cette odeur si particulière flottait dans la cuisine et a bercé une bonne partie de mon enfance !

Elle : J’ai découvert la chicorée il y a quelques années en me renseignant sur les « Blood Group Diet » et la nutrition liée aux groupes sanguins. Et c’est seulement en rencontrant la famille de Baptiste que je l’ai goutée pour la 1ère fois !

Melle L : C’est étonnant de rencontrer une italienne qui boit de la chicorée et pas du café… Vous pouvez nous expliquer pourquoi ?

Elle : Oui ! D’abord, je trouve que le goût est plus doux que nos expressos italiens très serrés ! Mais c’est aussi parce que je fais très attention à mon alimentation, mon corps et mon bien-être…

Melle L : Alors pour vous, c’est quoi le moment Chicorée ?

Elle : Ce que je préfère, c’est la boire tôt le matin ou quand je fais une pause au bureau, avant le déjeuner.

Lui : Pour moi, c’est le dimanche matin ! On a plus de temps pour petit-déjeuner ensemble, alors je prépare des pancakes à la farine de sarrasin beurrés à la crème d’amande, avec un bon jus d’orange, carottes et citron fait maison, et un grand bol de chicorée ! De quoi nous réveiller tout en douceur…

Partager cet article:

expats-3-turin

Catégorie :